Florian Denis alias Ardraos

Florian DENIS est gardien de cimetière à Riom dans le département du  Puy-de-Dôme, en région d’Auvergne-Rhône-Alpes. Riom fait partie de l’aire urbaine de Clermont-Ferrand.
article journal la montagne
source : La Montagne

“En 2013, à la suite de l’exil de Famine vers l’Auvergne le batteur local, Ardraos (Sünhopfer, Christicide), qui est aussi accordéoniste, devint membre permanent du groupe. Il joue sur Peste Noire (2013) et La Chaise-Dyable (2015).”
source : wikipédia
Florian DENIS a un projet de studio
“un prieuré du 11ème siècle …
j ai racheté y’a pas longtemps à un propriétaire étranger.
C’était important pour moi en tant que français,
de Bourbonnais
de se réapproprier le patrimoine
dilapidé aux étrangers …”

source youtube : 6’30 de la vidéo

Florian DENIS joue de la batterie dans “Wolfsangel”
groupe de boneheads (skinheads racistes) suprémacistes blancs,
“musique” “RAC” d’essence raciste.

“Wolfsangel: habitué des concerts du Blood&Honour et des Hammerskins, également grosse référence de la scène RAC française, le groupe Wolfsangel vient de Bourges, terre contaminée par les agissements d’une bande néonazie gravitant autour du Bloc Identitaire, d’Avaricum, et du réseau
néonazi Bourges-Chateauroux-Limoges.Ils sont annoncés au programme du prochain Day of Glory du Blood&Honour Hexagone.”source

Dans les années 1930 la Wolfsangel est utilisée comme symbole par différentes organisations d’extrême droite et nazies : la Jungmannschaft alsacienne de Hermann Bickler, le Mouvement national-socialiste aux Pays-Bas, les adjudants de la jeunesse hitlérienne ainsi que plusieurs unités SA et SS. Il est également repris par les unités werwolf. Son utilisation dans ce contexte est interdite en Allemagne.

Plus récemment, l’Union panukrainienne « Liberté » (Svoboda), parti ukrainien d’extrême droite et les Patriotes d’Ukraine, mouvement néonazi ukrainien ont utilisé une version renversée de ce symbole. Le bataillon Azov en 2014 l’a également adopté comme emblème.